Bon pour la mer

Chez Delpierre, nous avons pleinement conscience du rôle que nous devons remplir face aux défis actuels de protection de l’environnement marin et de ses espèces.
Ce travail commence dès l’origine de nos produits, par les pratiques que nous mettons en place sur les zones où nous pêchons et élevons, jusqu’au cœur de nos ateliers et de nos procédés de fabrication, afin de limiter nos impacts sur la planète tout en maintenant une qualité sans faille de nos produits.
Cette responsabilité ne peut se faire sans vous, nos consommateurs, pour favoriser ensemble la diversité au travers de la pêche responsable et de l’élevage raisonné, afin de profiter du meilleur de la mer sans faire pression sur les ressources des océans.

01

Pêcher en respectant les ressources de la mer

Delpierre est fortement attaché à la préservation des ressources. C’est pourquoi notre marque s’appuie sur les certifications proposant aujourd’hui les meilleures garanties sans concession d’une pêche durable en mer :

L’obtention du MSC (Marine Stewardship Council).

Ce label international garantit une pêche durable reposant sur trois piliers : 1.la pérennité des populations de poissons, 2. La diversité de l’écosystème, 3. Le respect des lois en vigueur. Chez Delpierre, 100% de nos espèces cabillaud, morue, hareng et saumon sauvages sont labellisées MSC.

L’accompagnement des pêcheries dans leur progrès.

Delpierre soutient également des Projets d’amélioration des pêcheries (FIP ou Fishery Improvement Projects). Ces projets soutiennent les pêcheries dans le but d’obtenir une certification, le plus souvent la labellisation MSC, en passant par un diagnostic, la définition de plans d’actions et d’une méthodologie de mise en place de solutions.

En 2020, Delpierre est investi dans :

  • Un FIP en cours en Argentine pour la crevette sauvage.
  • Un FIP au Maroc pour la sardine sauvage.
  • Un FIP au Royaume-Uni pour la langoustine.

L’amélioration des techniques de pêche.

Delpierre pratique les méthodes conventionnelles de la pêche comme notamment la pêche au filet, au chalut, à la senne et à la ligne.

Des travaux sont en cours sur l’identification des bonnes pratiques avec l’appui du label MSC dans l’objectif d’identifier les techniques les plus respectueuses des poissons et crustacés comme des écosystèmes marins.

02

ASSURER LE RENOUVELLEMENT DES ESPÈCES MARINES

Attentif à la pérennité des espèces, nous nous déplaçons fréquemment sur les lieux de pêche pour suivre de près l’évolution des pêcheries et des nouvelles techniques de pêche. En pratique, cela se traduit par :

Un respect strict des quotas de pêche,

conformément aux réglementations et lois en vigueur.

Le suivi des recommandations scientifiques

afin que chaque espèce ne soit pas pêchée à une période où elle pourrait être menacée. Lorsque c’est le cas, Delpierre n’hésite pas à arrêter de proposer l’espèce, comme cela a été fait concernant le rouget-barbet en 2019.

L’harmonie avec la saisonnalité des poissons

en évitant par exemple de les pêcher pendant leur période de reproduction. Afin de garantir que nos cabillauds sauvages ont bien été pêchés au bon moment et pour les proposer tout au long de l’année, ils sont congelés bord. Cela signifie qu’ils sont congelés sur le bateau de pêche de manière qualitative pour préserver toutes leurs qualités nutritionnelles et gustatives.

03

PRATIQUER L’ÉLEVAGE SELON DES PRATIQUES RESPONSABLES

Delpierre fait le choix de proposer également des produits issus de l’aquaculture. L’élevage et la pêche présentent des qualités différentes et complémentaires telles que la diversité des goûts et des textures. Cette association d’approvisionnements nous permet de sélectionner les produits de la mer là où se trouvent les meilleures garanties de qualité tout en permettant d’alléger la pression sur la ressource sauvage, alors que la demande est en pleine croissance.

Delpierre met beaucoup de rigueur et de soin dans son approvisionnement de produits qu’ils soient sauvages ou issus d’élevage. Ces élevages sont soumis à des critères exigeants garantissant des produits sains et de qualité :

 

La bientraitance animale

grâce à la mise place de conditions d’élevage calquées sur les conditions de vie optimales du poisson et sur son cycle de vie naturel.

Les bonnes pratiques

c’est-à-dire assurer les conditions favorables au bon développement des poissons grâce à des densités d’élevage contrôlées et une alimentation adaptée garantie sans OGM, sans hormones de croissances ni farines d’animaux terrestres et le plus possible en fonction des espèces sans antibiotiques.

L’Environnement

en prenant en compte la réduction des impacts des élevages sur le milieu marin et en contrôlant les eaux et les rejets dans le milieu.

Pour répondre à ces critères exigeants que nous nous fixons, nous avons fait le choix de travailler uniquement avec des fermes mettant en place des pratiques responsables : 100% d’entre elles sont certifiées. Nous travaillons donc avec des partenaires rigoureusement sélectionnés, avec qui nous avons noué des partenariats depuis longtemps.

La démarche Aquaculture Raisonnée Delpierre

Impulsée par Delpierre pour tous nos saumons de Norvège et Ecosse, elle garantit des conditions d’élevage respectueuses des saumons (bientraitance animale, eaux saines, alimentation contrôlée, aucun traitement antibiotiques). Cette démarche est contrôlée par le Groupe Bureau Veritas, un organisme de certification indépendant.

Le label ASC (Aquaculture Stewardship Council)

Apposé sur 98% de nos crevettes et autres poissons d’élevage, ce label international apporte des garanties sur l’environnement, l’alimentation, la préservation de la biodiversité, la santé, le bien-être des animaux ainsi que sur les droits des salariés et des communautés locales.

Le label Agriculture Biologique

Il signifie que l’éleveur à l’origine du produit respecte les critères de l’aquaculture biologique. Cela se traduit notamment par 95% d’ingrédients issus du mode de production biologique dans l’alimentation des poissons et crustacés, le respect de la faune, le respect du bien-être animal et un suivi rigoureux de la santé des animaux.

Le référentiel Global GAP

Il s’agit d’un référentiel de bonnes pratiques agricoles reconnues et applicables partout dans le monde prenant en compte le bien-être animal, l’impact environnemental des élevages, le respect des bonnes pratiques éthiques et sociales, la sécurité alimentaire et la qualité de la matière première.

04

ALLÉGER LE POIDS DES EMBALLAGES

Pour les produits de la mer, les emballages sont essentiels car ils assurent leur fraîcheur et leur bonne conservation. Delpierre a conscience de son rôle d’acteur majeur responsable en matière d’emballages. Les océans et les mers sont malheureusement de plus en plus pollués. Il y a donc urgence à agir, nous le savons. Nous travaillons continuellement à ce que nos emballages aient le plus faible impact possible.

Notre objectif à court terme ?

  • 80% des emballages recyclables ou réutilisables d’ici fin 2020 et 100% d’ici 2025
  • 100% des emballages cartons issus de matériaux responsables d’ici fin 2020.
  • 50% de matières recyclées dans nos emballages d’ici fin 2021 (y compris caisses et colis dans nos ateliers), ambition portée par le groupe Labeyrie Fine Foods

Ce que nous avons déjà réalisé

10% de réduction de la taille des emballages et réduction de 20% du poids des barquettes depuis 2010.

Nous étudions activement les possibilités de créer des emballages avec un seul et unique matériau afin d’améliorer leur recyclabilité, de réduire le poids de certains emballages comme notre couronne de crevettes ou encore de remplacer certains matériaux comme le plastique. Pour savoir comment recycler ou jeter nos emballages, vous pouvez vous référer aux indications données sur les emballages et aux consignes de tri locales. Ces consignes sont susceptibles d’évoluer en fonction de nos avancées et du progrès fait au niveau des filières de tri.

05

RÉDUIRE L’IMPACT DE NOTRE PRODUCTION

Nous veillons à ce que notre activité génère le moins de chutes de produits ou de déchets à traiter en fin de cycle de vie. Nous travaillons également à ce que ceux-ci soient le plus possible valorisés par exemple en servant à d’autres secteurs d’activité.

Notre démarche est en progrès constant afin de réduire au mieux nos impacts environnementaux dans la plupart de nos procédés. Nous travaillons pour optimiser nos transports, notre consommation en énergie et en eau.